Portrait de mlle de chartres

Tu passes ns bac aux français ? CLIQUE ici et deviens membre de cookiesinheaven.com ! gars accéderas gratuitement à tout le contenu aux site et jusquà mes meilleur astuces en vidéo.

Vous lisez ce: Portrait de mlle de chartres


*
Voici un commentaire linéaire du portrait du Mlle du Chartres issu de La Princesse du Clèves de Madame aux la Fayette.

Il s’agit du l’extrait continue de « Il parut donc une beauté, beauté à ns cour » à « faire le joie d’une femme, qui dorient d’aimer le sien mari und d’en être aimée« .

Lire l’extrait de portrait aux Mlle du Chartres (« Il parut alors une beauté à les cour… ») recherche ici.

Introduction

Dans accentue introduction, pense à concevons brièvement le roman et jusquà situer cet extrait dans l’œuvre : cette s’agit du la première apparence de Mlle de Chartres (future Princesse aux Clèves) à lintérieur le roman. Tu peux t’aider aux mon analyse de La princesse de Clèves (spécial bac 2020).

Problématique

Comment, jusqu’à travers ns portrait ns Mlle de Chartres, Mme du Lafayette prépare-t-elle les lecteur for suite ns roman ?

I – une portrait élogieux ns Mlle ns Chartres

(De « il parût donc une beauté, beauté à ns cour » jusquà « une des plus grandes héritières ns France« )

A – Un effet d’attente (l’art aux portrait)

Les premières phrases aux l’extrait créer un effet d’attente.

Madame de la Fayette née révèle en deffets pas tout de suite le nom de l’héroïne du roman. Ns lecteur la découvrir à par le en regardant intrigué rang admiratif des courtisans. Tout est mis en œuvre convoque retarder le sien apparition et stimulants l’intérêt :

♦ La formule impersonnelle ( « Il parut alors une beauté à ns cour« ) qui donne à cette extrait la tournure d’un conte aux fée.

♦ L’article indéfini « un » (« une beauté« , « une beauté parfaite« ) lequel prolonge le mystère sur son identité.

♦ La convergence de tous les regards vers l’héroïne : « qui attira das yeux du tout le monde« , « elle donna de l’admiration« .

♦ Afin de faire final l’attente, Madame du la Fayette ménage une pause à lintérieur le récit convoque revenir pour le passe et l’éducation aux la jeune fille.

L’héroïne n’est pas nommée direct dans cet extrait (« nom de famille était aux la même maison que les vidame aux Chartres »). Madame ns la Fayette met par conséquent son héroïne en valeur, révélation petit à devoir ses majorité qualités.

B – Mlle ns Chartres : ns modèle ns perfection

La Princesse de Clèves est présentée profitez-en un modèle ns perfection.

Elle est destiné la première temps par d’un métonymie (« une beauté » ) qui la consacre d’emblée comme une incarnation ns la beauté.

Mlle de Chartres apparaît d’autant reconnaissance exceptionnelle und distinguée qu’elle se je faisais remarquer dedans un lieu d’exception : la cour. D’elles « attira esquive yeux aux tout les monde <…> dedans un lieu où l’on était dans certains cas accoutumé à voir aux belles personnes » .

On élyvant des  hyperboles et des superlatifs : « une beauté parfaite« , « attira das yeux de tous le monde« , « admiration » caractéristiques de registre épidictique (=relatif jusqu’à l’éloge)

Son statut social, en outre exceptionnel, faisaient d’elle une nexiste pas distinguée. Conditions météorologiques apprend qu’elle est de la également maison que les vidame de Chartres rang « une des plus grandes héritières aux France« , « un des reconnaissance grands improbable qu’il y eût en France« . (superlatifs)

Il faut noter que ns portrait du Mlle ns Chartres demeure abstrait : rien précision n’est envoyer quant jusquà ses traits. Sa beauté est davantage suggérée suite décrite : « une beauté, beauté parfaite ».

Loin du tendre venir réalisme, Madame aux la Fayette je faisais imaginer par touches successives une beauté idéale qui fait rêver le lecteur.

La surenchère ns procédés hyperboliques, l’abstraction aux portrait et l’art ns la proposition participent à l’idéalisation du La Princesse de Clèves.

II – Une éducateur hors du commun

(De « Son père dalka mort jeune » à « qui dorient d’aimer le sien mari et d’en am aimée« )

A – Madame de Chartres : une joue d’exception

(De « Son père dalka mort jeune » à « et parce que le lui déremboursement aimable« )

Madame aux Chartres est dépeinte prendre plaisir une mère d’exception qui concentre toutes esquive qualités, jusqu’à l’exception aux la jeunesse et de la beauté.

Ses qualités moral sont énumérées dans une suite ns substantifs laudatifs endroit en valeur par l’adjectif hyperbolique « extraordinaires » : « Le bien, les vertu et les mérite commanderie extraordinaires » .

Voir plus: Ign Carte 1245 Ot St Jean De Luz, Offices De Tourisme Au Pays Basque À Saint

A contre-courant des pratiques de son époque, nom de famille s’est retirée aux la Cour convectif se dévouement à l’éducation de sa fille (« plusieurs âge sans revenir parce que le cour », « Pendant cette absence » .) il faut connaissent qu’au XVIIème siècle, das jeunes filles, lorsqu’elles recevaient une éducation, était éduquées venir couvent hay par un précepteur : conditions météorologiques comprend donc toute l’originalité aux l’implication de Madame du Chartres qui transparaît dedans le lexique de l’éducation : « donné ses soins », « travailla », « cultiver », « songea en outre à à lui donner ».

B – Une éducateur originale

(De « La la plupart du temps des mères s’imaginent » jusquà « qui dorient d’aimer le sien mari rang d’en être aimée« )

A travers Mme ns Chartres, cest en réalistes Madame aux la Fayette qui conditions météorologiques transmet un programme éducatif original pour bregeras les jeunesse filles.

Madame du la Fayette critiquer implicitement l’éducation traditionnelle des fille qui repose dessus l’évitement ns nombreux sujets, parmi eux l’amour et les galanterie.

Ce arbitre critique du la romancière transparaît dans l’emploi de présent de vérité générale : « la la plupart du temps des mères s’imaginent », « les malheurs domestiques d’où plongent les engagements », « qui est d’aimer le sien mari ».

Madame ns la Fayette proposer dans ce portrait un le spectacle éducatif qui repose sur les régner suivants :

♦ « cultiver son esprit et elle beauté» afin aux plaire en société

♦ Donner de « la vertu » : il se mettre daccord d’inculquer des valeurs morales aux jeunes filles

♦ « parler franchement des dangers ns la vie » : Madame du la Fayette s’oppose jusqu’à l’éducation traditionnelle lequel repose d’environ l’évitement des sujets liés pour galanterie.

♦ « mettre en garde contraire les dangers aux l’amour » und préparer jusquà la brut conjugale

♦ enseignement « une extrême défiance de soi-même » : Madame aux Chartres enseigner à ne pas vente à le sien sentiments afin aux toujours prise le contrôle aux soi-même.

Cette éducation, loin être fondée sur la contrainte, s’appuie sur la franchise et la confiance réciproque. C’est donc que Madame aux Chartres aborde avec sa fille je connais les compartiment afin ns la « persuader » rang non aux la contraindre.

Elle à lui fait normalement « les peintures aux l’amour » en s’appuyant dessus des exemples concrets prendre plaisir le suggère esquive verbes relatifs for vue : « elle à lui montrait », « elle lui fabriqué voir » (expression répétée leur fois).

Cette éducation s’épanouit dans le dialogue. En prouver les imparfaits d’habitude qui souligner des conversations maintes fois reprises : « elle faisait », « elle à lui montrait », « elle lui fabriqué voir ».

C – une vision pessimiste ns l’amour

(De « elle il montrait ce qu’il y a d’agréable » jusquà « qui dorient d’aimer le sien mari und d’en être aimée« )

Madame ns Chartres transmet jusquà sa fille une vision pessimiste ns l’amour.

Sa démonstrations repose en effet pour une concession subtile en terme de les plaisirs du l’amour afin de rendre le sien critiques réaliste et acceptables (relevez l’antithèse « agréable »/ »dangereux » : « Elle à lui montrait cette qu’il y a d’agréable convectif la persuader plus facilement sur ce qu’elle lui en apprenait de dangereux »).

Or, donc que les plaisirs ns l’amour sont évoqués succinctement, Madame aux Chartres s’attarde d’environ les souffrances ns la passion. D’elles lui énumère les vices des hommes, dépeignant ainsi un monde cruel où l’amour ne diriger qu’à les souffrance: « le peu ns sincérité des hommes, leur tromperies et deux infidélité, esquive malheurs domestiques où plongent esquive engagements... ».

Madame aux Chartres oppose donc la vertu und l’amour. D’elles dresse deux tableaux antithétiques : alors que l’amour mène aux « malheurs domestiques », la vertu donne du « l’éclat » et du « l’élévation ». Cœur et vertu sont dépeints bénéficie deux renforcer antithétiques ne pouvant un m conciliées que à lintérieur l’amour conjugal « qui seul peut donner le bonheur d’une femme ».

Cette éducation rigoriste rang moraliste révèle les sympathies jansénistes du Madame de la Fayette et reprendre des débats fréquents sur l’amour à lintérieur les salons aux XVIIème siècle : faut-il parler d’amour de jeunes filles ? L’amour coupler peut-il déremboursement heureux ? etc.

Conclusion aux lecture linéaireLe portrait de Mlle ns Chartres :

A travers cette portrait, Madame ns la Fayette retenue déjà anticiper la suite du roman.

Mademoiselle ns Chartres, jeune femmes d’exception, a lété élevée à lintérieur le culte du la vertu et de la sincérité.

Son rejoindre à la Cour d’Henri II, lieu contrôler par das apparences, les intrigues amoureuses und les mensonges, constitue une mise à l’épreuve.

Voir plus: Les Plus Beaux Endroits D Italie Du Nord, Visiter Le Nord De L'Italie

L’héroïne saura-t-elle résister ns tentations de la passion ? Parviendra-t-elle à prendre en charge fidèle jusquà son éducateur d’exception ? comment convient-il d’éduquer das jeunes fille ?

Ce sont das nombreuses questions moral et sociales aux cette intrigue psychologique qui ont nourrir, prendre soin de toi des débats passionnés for Cour ns roi, production le succès du La princesse aux Clèves à le sien époque.

Découvre mon pour analyse de ns Princesse du Clèves en vidéos :

Tu seras en outre intéressé(e) moyennant :

♦ la Princesse de Clèves, incipit : analyse♦ la Princesse de Clèves, la scène aux bal : analyse♦ ns princesse ns Clèves, scène aux portrait volé : analyse♦ les princesse aux Clèves, la scène d’aveu (explication linéaire)♦ les Princesse de Clèves, sections 4, scène d’espionnage (explication linéaire)♦ ns Princesse aux Clèves, excipit (explication linéaire)♦ les princesse du Clèves : abstrait (vidéo)♦ les Princesse aux Clèves : les film de Delannoy♦ Madame du la fayette : histoire (en vidéo)