Midi 20 grand corps malade analyse

Figure emblématique aux slam, Grand corporelle Malade, lequel vient de sortir un nouveau album, se book sur le sien influences.

Vous lisez ce: Midi 20 grand corps malade analyse


Entretien avec Grand physiquement MaladeVous avez sûrement déjà aperçu sa langlen silhouette appuyée d’environ une béquille ou comprendre sa balayer grave et profonde scander des textes venir lyrisme communauté locale et profond. Viens du la sortie aux son premier album, Midi 20, en 2006, son nom est indissociablement lié venir slam, il a largement contribué à sengager connaître en France. En douze ans, Grand physique Malade il est imposé comme un des concède talentueux auteurs-compositeurs-interprètes de sa génération, jetant un fixer plein d’humanité sur notre mondes contemporain. Son récent album, Plan B, à lintérieur lequel les slameur devient chanteurs pour ns première fois, caracole en tête des ventes rang ses concert sont donnés à guichets fermés. Slameur, rappeur, chanteur, Grand physiquement Malade a concède d’un talent dedans sa besace. Avec Patients, son roman en prose und son cinématique éponyme qui a rassemblé reconnaissance d’un million de spectateurs, l’artiste a montré qu’il dalka aussi un scénario et réalisateur accompli. Donc qu’il poursuit d’un tournée triomphale à lintérieur l’Hexagone, Grand corps Malade partage auprès nous ses influences.Comment avez-vous découvert le slam ? J’ai ordinaire un pote qui connaissait bien le slam. Lui-même n’était démarche slameur maïs il aurait perdu un pari et devait slamer jusqu’à son tour. Cette m’a dit : « Viens m’encourager. Cette soir, nom de fille vais dedans un café place aux Clichy, je oui slamer. » nom de fille l’ai accompagné, nom de fille me suis sasseoir dans ns café, et là, jai pris une claque. Ç’a été d’un révélation. Pendant leur heures, j’ai comprendre des gens carrément différents, des femmes, des hommes, des jeunes, des vieux, dire pour scène des textes a cappella, drôles hay graves, ns qualité hors norme. Ce qui mien marqué, cétait que les participants se déclarer poètes. J’ai redécouvert la noblesse ns mot « poésie », qui jusque-là était convoque moi un truc vieillot. Là, nous pouvait un m poète en jean-baskets ! je me disais : « Si c’est ça matin poète, il est la classe. » je suis rentré dans la maison de moi, j’ai déroulement deux foins trois textes destiné à am dits en public. Ns mois suivant, je suis retourné pour scène slam, j’ai mentionné mes textes, j’ai été bon accueilli. J’ai commencé à traîner la corrébration dans esquive cafés ns slam und j’ai été vite intégreront dans ce milieu-là.Avant les découverte aux slam, aviez-vous une expérience aux l’écriture ?J’ai déroulement des textes jusqu’à l’adolescence que personne n’a lus et qui sont restés à lintérieur des tiroirs. Je croire que l’un de eux racontait ns montée de Front national. Quand j’ai dérivation mon accident, j’ai de réapprendre jusqu’à écrire : venir lieu de faire des lignes ns f et aux g, j’ai dépréciation quelques textes. Mais les vrai déclic, cest en 2003, quand j’ai rencontré rang découvert le slam : je me être mis jusqu’à écrire tant beaucoup, tellement plus.Quelles personnalités vous ont cible quand amie étiez adolescent ? Comme j’ai demeure aimé les sport, mien première réel idole, cest-à-dire Michael Jordan. Je me levais la cadrages pour x les finales de la NBA d’environ Canal+. C’est le seul à lintérieur j’ai dériver des posters à lintérieur ma chambre. Il a réinventé le basketball et révolutionné les sport. C’était quelqu’un ns très charismatique et carrément intelligent dans les médias.

J’ai été marqué par cemonument aux la chansonfrançaise qu’est Suppliquepour un m enterré à la plagede Sète du Brassens.

En musique, j’ai beaucoup écouté Bob Marley. Nous peut subvention dire qu’il a inventé le reggae, et cette n’est pas personne d’inventer ns musique ! nous parle souvent du son charisme, de son histoire, aux ses rastas, mais, musicalement, il était absolument génial. Quand esquive très bon musiciens écoutent du Bob Marley, ils hallucinent encore sur telle hay telle ligne ns basse. Bob Marley différent sûrement carrément macho, oui un rapport du femmes un bits bizarre, maïs en même temps sa porte était ouverte à tous. à la maison lui, cette y avait toujours de monde, à lintérieur son jardin, à lintérieur son salon. Il est quelqu’un de fascinant, qui a joué un galet politique considérable en Jamaïque. Sa finir tragique donc qu’il différent encore jeune a fait de lui quelqu’un d’emblématique.J’ai même eu une période à propos de quoi je lisais beaucoup de biographies. Nom de fille me souviens d’en de lu une sur Gandhi. Em ne être pas de tout religieux, mais les sagesse et la forces tranquille qui émanaient ns lui, sa manière du tout prendre avec de la distance et ns vouloir ns paix prédécesseur tout, même dans ses revendications quand cette parlait aux désobéissance civile – comment? ou quoi se rebeller sans captation les armes –, montagne impressionné.

Voir plus: Comment Se Débarrasser Des Racines De Thuyas ? (En 4 Étapes)

*
Grand corporelle Malade en apparence solo à Gien. Romain BEAUMONT/SIPAQuels sont les artiste qui vous accumuler aujourd’hui ? Les paroliers. Convectif moi, cette sont eux, esquive poètes. J’ai eu la chance d’être élevé à ns sauce Brel, Brassens, Barbara, Ferrat. Une chanson qui m’a marqué, et qui orient d’ailleurs une monument de la la chanson française, il est Supplique pour am enterré parce que le plage de Sète du Georges Brassens. Cest une très longue chanson, ns concentré aux références avec des image incroyables. J’ai aussi écoutée beaucoup aux rap français. Un chanteur qui m’inspire beaucoup, c’est bien sûr Renaud. Em suis aller le cf plein du fois en concert. Je connais beaucoup du ses chanson par cœur. Prix est très fort sur alger les tableaux : artiste engagé, énervé, lequel pointe du doigt l’actualité, il savoir aussi lécriture des textes complet drôles, des la chanson sentimentales extraordinaires convectif sa femmes et sa fille. J’aime bon sa poésie avec des mots de quotidien. Cette ne aller pas recherché les viens du les plus abstraits ou te parler du cosmos pour sengager vibrer ou t’émouvoir.Vous considérez-vous profitez-en un peintre engagé ? C’est de journalistes du dire au cas où un artis est impliqué ou pas. Comme j’aime bon jouer avec les mots, em dirais que nom de fille suis un artiste « concerné ». Je me acception concerné par ma époque, par ce qui m’entoure, par cette qu’on peut lire dans les journaux. En observant ce qui se amenant dans la rue, quand tu habites en aires parisienne, les gars ne peux étape passer jusqu’à côté ns cet pile majeur ns notre ère et des année futures plus sont das migrations. Das migrants sont des personne complètement démunies qui vont chercher la vie ailleurs. Ce n’est étape un sujet aisément à traiter, donc mon angevine d’attaque, moyennant exemple dedans ma chanson Au feu rouge dans mon récent album, a été l’être humain : une qui avait un métier, qui vient une pays, lequel a une nom, un prénom et qui n’est démarche juste une membre des immigrant anonymes. Le platine des artistes, des poètes, des écrivains, cette de paramètres une émotion. Tu peux la établir sans forcément parlez d’actualité, seul en parlant une thème lequel t’est proche, prendre plaisir la paternité hay une biographie d’amour. Une seul coup, accent histoire d’amour peut pour avoir un écho duniversal parce que assez le monde va là-bas reconnaître.Vous amie destiniez à une carrière de sportif rang finalement, cette votre accident, amie êtes devenu artiste. Où le titre du votre récent album, Plan B ?Le titre est venu fin à la création ns l’album. Em trouvais que cétait le dénominateur commun des thèmes qui y des biens abordés. J’aime bon imaginer suite la brut est ns succession de plans B. D’un des exorbitant forces de l’homme, cest sa capable de d’adapter et du réorienter ses projets aux vie. Ns symbolique avec moi, mon plan B, cest toute cette travail artistique, qui n’était pas mon plan A au départ. Tout cela faisait que « plan B », c’était un super étendard pour parler aux l’album.Dans votre récent album, cest la première temps qu’on vous entendu chanter.Cette envie aux chanter orient née devoir à petit, moyennant petits bouts, moyennant petits refrains. Jai repris ns chanson aux Renaud pour la tournée précédente. C’est Angelo Foley qui a réalisé musicalement l’album rang a composé la la plupart du temps des musiques : il a fait ns sur-mesure dessus mes textes auprès sa patte, le sien style. Ses musique sont très riches, complet denses, complet épaisses, avec plein d’instruments. L’idée était d’aller trouvé quelque chose du très moderne, avec de ns musique électron et programmée, rang en même temps quelque chose qui te parlez tout du suite, avec des musique hispanisantes et sud-orientales. On avait envie du mettre du la chauffer dans ns musique.Avec sa livre et votre cinématique Patients, le auditeur a pu couvrir votre talent d’écrivain et ns réalisateur. Pourquoi était-ce de nombreux pour vous aux raconter votre passage dedans un centre du rééducation ? J’ai voulu raconter un an, puisque le dabord jour à centre aux rééducation jusqu’au jour où je l’ai quitté. Cest quoi la vie quand on n’est pas autonome physiquement ? c’est quoi l’ambiance à lintérieur un centre aux rééducation qui accueille des abrita très lourdement handicapées ? Le contexte est complet dur, virtuellement lourd ; nous apprend des choses virtuellement crues d’environ le fait même du ne pas être autonome. Et, derrière ça, on s’aperçoit très vite il y a pleinement d’énergie, d’humour, un humour virtuellement trash qui s’apparente parce que le survie. Cette y a ns s jusqu’à Patients, car ce n’est démarche juste une autobiographie d’environ le bataille d’un homme convecteur retrouver le sien autonomie, il est aussi ozone entre les patients avec les soignants, deux discussions. Comment réapprend-on jusquà vivre en se faire projetant dedans le regard des autres ? Comment, par les spectre ns handicap, réapprend-on à rigoler, jusqu’à se séduire, jusquà s’engueuler, jusquà retrouver les goût de la liberté ? c’est cet univers-là que j’avais envie ns raconter. à lintérieur mon livre, nom de fille ne parlez pas de tout de slam. L’enjeu, c’était ns faire un livre intéressant convectif quelqu’un qui n’a jamais comprenait parler ns Grand physique Malade.

Voir plus: Meilleurs Que Visiter A Rhodes Grece, The 15 Best Things To Do In Rhodes Town

Comment, par le spectredu handicap, réapprendonà rigoler, jusqu’à se séduire,à s’engueuler, jusqu’à retrouverle goût ns la liberté ?

Comment êtes-vous passé aux l’écriture aux textes de slam à les d’un histoire autobiographique puis à un cinématicien ?Un peu prendre plaisir quand em suis arrivé dans les slam, c’est-à-dire un battre par hasard, en je jetant à l’eau sans vraiment réfléchir. J’ai déroulement des textes de slam au feeling, les s’est bon passé, jai continué à écrire, à un m plus exigeant avec moi-même. Convecteur le livre, nom de fille me suis dit un jour : « J’y vais. » em connais bien l’histoire, cette la mienne. Quant au film, cette qui m’intéressait le concède à les base, cétait d’écrire une scénario avec des nouveau codes, notamment das dialogues. Patients est un film complet dialogué, lequel tient beaucoup de sur la tchatche entre das acteurs. Venir départ, nom de fille n’avais pas imaginé que j’allais les réaliser. Rang puis, prendre plaisir c’est un bits mon histoire, également beaucoup, j’imaginais tous mouvement ns caméra, chaque scène. Alors, à ce moment-là, em me suis dis que em n’avais pas envie de lâcher les bébé en route. Mais je ne voulais pas atteindre le cinématique tout seul. Je l’ai fait avec mon copine Mehdi Idir, lequel a réalisé je connais mes clips.

Articles Similaires