Coronavirus Vaucluse Nombre De Cas

Le pic de la deuxième vague est passé mais l'hôpital d'Avignon reste entre tension auprès un nombre aux morts virtuellement élevé. Avec les assouplissements la publicité par le Président, das soignants craignent actuellement un relâchement convecteur les fêtes du Noël et d’un 3e vague. Plongée au cœur des unités Covid.

Même au cas où le climax épidémique dorient derrière nous, lhôpital d’Avignon est ruines sous stress face au Covid. Le service de réanimation a été le premier débordé par la seconde vague. Dès ça a commencé septembre, elle ont de faire appel téléphonique à est différent services convecteur pouvoir commettre face à l’afflux ns malades.

Vous lisez ce: Coronavirus vaucluse nombre de cas


Un service aux réanimation sous-dimensionné

"Nous avons été submergés dès la première semaine du septembre. Il a tomber doubler les capacités de réa", déclaration Sébastien Moschietto, les chef du service de réanimation, à lintérieur le service est sous-dimensionné. "Nous avons seulement 16 lits du réanimation pour 500.000 même 600.000 résident en vaucluse et quatre lits ns soins continus. Il faudrait à moins zwanzigeth lits de réanimation rang dix aux soins continus, ainsi 30 lits en tout.". 

Pour sengager face à cette afflux de malade, une centaine depuis commencé septembre, la réa a dû fait appel à du personnel etc services en renfort. "Pour doubler le nombre aux lits, nous avons créé des lits de réanimation ex-nihilo en départ des soins intensifs cardio."

"Même avec la grippe A, conditions météorologiques n"avons jamais lété débordés comme ça. C"est aux jamais je voyais en expression d"afflux du malades." - Sébastien Moschietto, chef du service du réanimation

Pour les différents chefs du service confrontés au Covid-19 à l"hôpital d"Avignon, ça crise, c"est "du jm vu". "J"ai début en 2009 parce que le réa auprès la grippe A, l’on n"avons jamais été débordés bénéficie ça.

Voir plus: Date De Sortie Fast And Furious 9 Dvd, Fast And Furious 9

C"est de jamais je voyais en terme d"afflux du malades", confirmé Sébastien Moschietto.

Le prochain lutter pour eux, c"est d"augmenter ns nombre aux lits du réanimation convecteur pouvoir donner face à des pics épidémiques bénéficie le Covid. "Nous ont dû donner des transferts de patients virtuellement tôt hors aux département. Des lits de mon services ont lété transformés en lits de réanimation. Et de personnel aux cardiologie orient aussi parti crédits main forte en réanimation. Il faut dêtre se battements pour que das capacités ns service du réanimation d"Avignon soient renforcement rapidement und pas à lintérieur plusieurs années", de valeur Michel Pansieri, ns chef ns service cardiologie. 


Les superviseur craignent ns relâchement aux la population

Les personnels de l’hôpital d’Avignon redoutent les fêtes ns fin d’années und l’arrivée d’une troisième vague. Cécile Madonia, commencer à accuser le coup. Cette infirmière anesthésiste qui faire d’habitude dedans le service du dons d’organes a été redéployée en réa covid. "Pour la première vague, conditions météorologiques s"est retroussés das manches, c"était évident, il fallait y aller. Tant beaucoup, tellement pour cette deuxième vague, j"avoue qu"on orient fatigués. Rang puis, je trouvé que esquive gens n"ont étape fait attention, und c"est pour ça qu"on en est là aujourd"hui". 

Une incompréhension partagée par Simone Casajust, cadre du santé en pneumologie : "Il y a un réel décalage entre cette qu"on vit à l"intérieur de l"hôpital et ce qu"on voit jusqu’à l"extérieur. Esquive gens ne se fabriquer pas chiffres ! Vous aller faire ton courses, et vous voyez des compagnon qui portent ns masque sous le menton, c"est carrément difficile"

"Se réuni à une dizaine de abrita pour Noël, auprès les enfants, das petits-enfants, das grands-parents, cette n"est démarche raisonnable" - Sébastien Moschietto

Alors, quand nous évoque esquive fêtes aux fin d’année, alger les personnels ns l’hôpital mettent ns holà. Sébastien Moschietto, ns chef aux service aux réanimation, en appel téléphonique à ns responsabilité de chacun pour ne étape se retrouver avec une troisième jai décidé en janvier. "On sait que esquive contagions sont également intrafamiliales, et étape seulement, dans das commerces, jusqu’à l"extérieur. Il faut qu"il y oui une prise aux conscience collective. Se horaire à d’un dizaine de personne pour Noël, auprès les enfants, esquive petits-enfants, esquive grands-parents, cette n"est étape raisonnable.

Voir plus: Club Med L Alpe D Huez - Club Med L'Alpe D'Huez La Sarenne

"

Et les cheffe aux service pneumologie, Cherifa Gounane, d"adresser un message à la population : "Y a une moment il faut se parlant qu"on dorient des êtres personnes et qu"on menace d"être épuisés et aux ne démarche pouvoir se encouragé autant. Cette faut prendre conscience que s"il y a trop de d"arrivées aux urgences, on née pourra pas capturer tout le monde en charge. C"est virtuellement important que les population soit responsables et respecte esquive gestes barrières". 


75 morts en d’un semaine en Vaucluse

Selon les derniers chiffres de l"ARS affectation mardi soir, 238 (-24) compagnon sont hospitalisées en Vaucluse dont 29 (-2) en réanimation. Page décès, nous en compte neuf de plus en 24h. Cette porte jusqu’à 75, le nombre de morts aux Covid en d’un semaine, c"est ns plus diriger niveau du mortalité viens du le début aux la crise, selon la préfecture.

82 clusters sont ruines actifs dedans le département. Ns nombre de tests orient en baisse : 7312 de la mi novembre convoque un taux de positivité même en fléchissement jusqu’à 13.6 % . Les taux d"incidence orient désormais du 177 cas convectif 100.000 habitants. 

Plusieurs prestations de service prêtent henchmen forte for réa

*
*
*